Nos Cures

Sevrage des Psychotropes

Cure sur ordonnance

La cure dédiée au sevrage des psychotropes en quelques mots :

Réalisé à l’occasion de la cure thermale, ce programme a pour but d’assurer un sevrage partiel ou total pour des patients qui surconsomment des anxiolytiques, ou benzodiazépines (*).

La cure thermale présente en effet l’avantage de réduire naturellement l’anxiété. Le programme d’accompagnement consiste ensuite à la mise en œuvre de techniques cognitivo-comportementales par l’équipe du Dr. Christiane VAUGEOIS, médecin-coordinateur du programme. Le programme s’adresse donc en priorité aux curistes en orientation « Psy » ayant des difficultés à contrôler leur consommation de médicaments anxiolytiques ou hypnotiques, et motivés pour les réduire.

Coordonné par un médecin, une infirmière diplômée d’état et une psychologue clinicienne, le module complémentaire comprend :

  • 1 réunion d’accueil
  • 6 ateliers psycho-éducatifs
  • 3 groupes de parole
  • 2 entretiens individuels
  • 2 séances de relaxation
  • 1 bilan en fin de cure

Détails des sessions :

  • 2 sessions en 2020
  • Dates : du 16/03 au 04/04 et du 28/09 au 17/10 
  • Tarif forfaitaire pour les 3 semaines : 250 € 
  • Inscription obligatoire, groupe maximum de 8 personnes
  • Annulation du protocole en deçà de 5 inscrits

 

(*) Ce programme a fait l’objet d’une étude multicentrique « Sevrage des Psychotropes par l’Education Psycho-thérapeutique en Cure Thermale » (Dr. Olivier DUBOIS, AFRETH, 2013)

Caractéristiques
Mécanismes d'action et prévention de la dépendance, iatrogénie et risques concernant la santé
Arrêt du traitement par benzodiazépines : aspects du sevrage, évaluation bénéfices/risques de la surconsommation médicamenteuse
Comprendre le stress et l'anxiété
Maladies secondaires au stress : phobies, panique, insomnie, alcool, dépression...
Alternatives au benzodiazépines : méthodes psychologiques, psychocorporelles, crénothérapie...
Techniques de gestion du stress, assertivité, soutien social...
cure thermale
Qu’est-ce qui est pris en charge, qu’est-ce qui ne l’est pas ?
Dans les cas ordinaires les honoraires liés à la médecine thermale sont remboursés à 70% et à 100% en cas de maladie professionnelle, d’accident du travail ou d’affection longue durée (ALD).